Les réflexes archaïques !

Un réflexe est une réaction corporelle automatique et involontaire déclenchée par un stimulus.

Les réflexes archaïques sont les bases fondamentales de notre construction neurologique.


Ces réflexes, qu'on appelle aussi primitifs, apparaissent in-utéro (dans le ventre de maman) ou pendant les premiers mois de vie. A la naissance, ils contribuent à

  • notre survie en nous permettant de nous alimenter (réflexes de fouissement, de succion, de déglutition, etc.)

  • notre protection, sentiment de sécurité (réflexes d’agrippement de Robinson, d'embrassade de Moro, de parachute, etc.)

  • la mise en place de notre motricité volontaire (réflexes de reptation, de retournement segmentaire, RTAC, etc.)

  • la mise en place de notre posture (réflexes de redressement statique, spinal de Pérez, d'enracinement, etc.)

  • un bon paramétrage de la latéralité pour faciliter les apprentissages (réflexes d'agrippements palmaire et plantaire, de Babinski, d'allongement croisé, etc.)

Que devient un réflexe archaïque ?


Si ces réflexes primitifs sont bien stimulés, ils vont maturer puis s'inhiber pour faire place à une motricité volontaire. Par exemple, le bébé qui s'accroche automatiquement à notre doigt par le réflexe d'agrippement dans la prime enfance, va progressivement, par la stimulation de cette zone sensorielle, préparer les chemins neurologiques de la préhension volontaire. En inhibant progressivement ce réflexe, il va d'abord pouvoir lâcher les objets et pourra ensuite décider d'agripper ou non lorsque la paume de sa main sera stimulée.

Est-ce qu'il disparaît ?

Non! Si le réflexe est bien maturé, il s'inhibe. C'est-à-dire que la partie automatique s'est rangée quelque part dans le système sous-cortical pour faire place au geste volontaire. Mais dans certains cas, lors de chocs physique ou émotionnel ou lorsque le cerveau se met en mode "survie" par exemple, il peut resurgir et parasiter le système s'il persiste.

Comment un réflexe archaïque peut-il perturber ?

Les réflexes archaïques, s'ils sont bénéfiques dans la prime enfance en tant que mouvements automatiques paramétrant la motricité volontaire, ils parasitent le développement de l'enfant s'ils ne s'inhibent pas et persistent après l'âge de 4 ans.

Continuons avec l'exemple de l'agrippement palmaire... si l'agrippement reste automatique (entièrement ou partiellement) lorsque la zone de la paume de main est stimulée, lorsqu'il va prendre un crayon, l'enfant va le serrer de manière involontaire empêchant une prise correcte avec ses doigts et gênant la gestion motrice du bras qui l'amènera à briser les mines et le perturbera dans l'écriture amenant parfois de la dysgraphie. On peut aussi observer une syncinésie de la bouche et / ou de la langue (mouvements parasites) lors de l’écriture ou d’autres tâches motrices fines.

L'enfant ou l'adulte qui présente encore un agrippement palmaire peut avoir besoin de s'agripper à quelque chose ou de tenir quelque chose dans la main en cas de stress par exemple (référence à la protection mentionnée dans le début de l'article).

Lorsque ce réflexe est encore présent, des tensions musculaires du membre supérieur peuvent perturber l'épaule ou la nuque.

Que faire avec ces réflexes archaïques non-maturés?

Le remodelage des réflexes archaïques s'appuie sur les deux voies d'un réflexe : le stimulus et son information ascendante ainsi que la réponse motrice descendante. On va donc utiliser un remodelage sensori-moteur pour maturer ces voies neurologiques et permettre de les inhiber pour rééquilibrer les chaînes musculaires et permettre une meilleure disponibilité cognitive et émotionnelle.

Un programme d'exercices à faire à la maison est donné pour l'entretien du remodelage sensori-moteur.

Je vous ai expliqué là ce que sont les réflexes archaïques, et en tant qu'ostéopathe praticienne en méthodologie Arc-en-Flex®, je viendrai de temps à autre vous en présenter quelques-uns. Puisque je vous ai parlé de l'agrippement palmaire, voici en vidéo comment savoir s'il est encore présent...

Et pour en savoir plus sur la Méthodologie Arc-en-Flex®, rdv ici

LE CABINET

Rue du Four 16

1303 Penthaz

places de parcs

NOS HORAIRES

fermé le lundi

mar - vend : 

voir la grille horaire

NOUS CONTACTER

odile.peyron@bluewin.ch

T: +41 21 862 70 60

© 2019 par Odile Peyron Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon