Les Réflexes Archaïques

Les réflexes archaïques? Mais kesako?

Prenons pas à pas. D'abord, revenons sur la notion de réflexe

Un réflexe est une réaction automatique, involontaire et immédiate à une stimulation. Tout le monde connaît bien le réflexe rotulien, quand le docteur tape sur le genou et que la jambe se tend.

Le mot archaïque a deux sens. Il peut vouloir dire "ancien, qui n'est plus en usage" ou "primitif". Ces deux définitions prennent du sens, car les réflexes archaïques sont les réflexes primitifs, ceux qui apparaissent in-utero ou dans les premiers mois de la vie et lorsqu'ils sont bien maturés, ils ne sont plus en usage vers l'âge de 3-4 ans au plus tard.

Les réflexes archaïques (aussi appelés réflexes primitifs) sont les bases fondamentales de notre construction neurologique. Ils sont indispensables au bon développement moteur, mais aussi émotionnel et cognitif du nourrisson, de l’enfant et de l’adulte.

On peut les considérer comme des programmes de mouvements automatiques, communs à l’espèce humaine, qui sont déclenchés par des stimuli sensoriels spécifiques permettant de se protéger et de survivre (réflexe de succion pour s'alimenter, réflexe d'agrippement pour s'accrocher, etc.). Le développement sensori-moteur et cérébral de l'enfant se construit sur cette activité motrice primaire.  Par la répétition de ces programmes réflexes, les connexions cérébrales vont se faire.  Le nourrisson va progressivement améliorer la gestion de la tête ainsi que son tonus musculaire. Il va améliorer sa coordination pour acquérir un équilibre postural. Cette progression ou maturation permet les futurs mouvements intentionnels, puis les apprentissages et enfin le développement intellectuel et émotionnel.

Parfois, la maturation de ces réflexes n'est pas optimale, perturbée par des "traumatismes" physiques ou émotionnels dès la grossesse ou pendant l'enfance. Ils peuvent aussi resurgir à l'âge adulte bien qu'ils aient étés correctement maturés dans l'enfance.

Lors de réflexes archaïques toujours actifs, des contractions involontaires peuvent se faire en réaction à certains stimuli. Des mécanismes de compensation se mettent alors en place et des troubles apparaissent pouvant perturber la posture, les apprentissages ou la gestion émotionnelle.

Lors de la séance d'ostéo et réflexes, le praticien évalue la statique du patient debout. Puis il effectue des tests assis et allongé afin d’évaluer et de trouver les zones de moindre mobilité à traiter.

Un bilan complet des réflexes archaïques est effectué dans une tenue souple et confortable. Les observations réflexes se déroulent debout, assis puis en positions allongées (sur le dos et sur le ventre). Le but est de repérer les réflexes immatures qui peuvent parasiter le patient.

Le traitement consiste à travailler sur l’intégration d’un ou de plusieurs réflexes immatures par des techniques de remodelages sensori-motrices accompagnées parfois par des activités structurantes et/ou des bercements rythmés. Il y a ensuite des exercices d'entretien à effectuer à la maison.

POUR QUI?

 

Sportifs

La motricité réflexe fait place progressivement à la motricité volontaire. 

Le geste sportif est généralement répété pour devenir "conditionné". Cependant, si la motricité réflexe n'a pas été correctement inhibée ou correctement maturée, des mouvements ou des contractions parasites peuvent entraver la bonne exécution du geste, limiter la disponibilité cognitive pour les enchaînements ou pour la stratégie sportive ou encore laisser des tensions musculaires qui entravent la posture et déséquilibrent l'harmonie du mouvement.

 

Nourissons

Le suivi ostéopathique et réflexe chez le nourrisson est important pour lui permettre de rester libre dans sa motricité afin de se développer de façon optimale et de réagir au mieux face aux contraintes de la gravité et du changement de position (ramper, se retourner, 4 pattes, debout, sauter, etc.).

 

Femmes enceintes

La femme enceinte va évoluer mois après mois. Les changements vont se faire dans sa structure et sa posture d'une part mais aussi dans ses hormones et ses liquides d'autre part. L'organisme doit fournir un gros effort d'adaptation pour assumer les contraintes et pressions abdominales liées à la croissance du bébé.

L'ostéopathie, en préservant la bonne mobilité des structures, permet au corps de s'adapter à toutes ces transformations et aidera la maman à vivre sa grossesse en confort.  

Parallèlement, le petit être qu'elle porte met déjà en place ses premiers programmes moteurs réflexes. Maintenir une maman en confort et en mobilité, c'est aussi permettre au foetus de stimuler son oreille interne  et tous les réflexes archaïques associés au vestibule entre autre.

 

Enfants

La persistance de réflexes archaïques chez l'enfant peut perturber ses apprentissages. En effet, l'énergie fournie à la mise en place de compensations face aux mouvements parasites ampute en partie l'énergie dont l'enfant a besoin pour les apprentissages.

L’accommodation visuelle peut aussi être entravée.

Par exemple, l'énergie dépensée par les contractions involontaires à la tenue du stylo (réflexe d'agrippement) ne peut pas être mise à disposition à la réflexion sur la forme de la lettre ou le suivi de la ligne. 

 

Adultes

L'adulte lui aussi peut être gêné dans son quotidien par des réflexes archaïques mal inhibés. Il peut être gêné dans sa posture, dans sa mobilité générale avec des douleurs chroniques de la nuque ou du dos par exemple.

Il peut y avoir aussi des répercussions tels que des angoisses ou de la fatigue cognitive.

LE CABINET

Rue du Four 16

1303 Penthaz

NOS HORAIRES

fermé le lundi

mar - vend : 

voir la grille horaire

NOUS CONTACTER

odile.peyron@bluewin.ch

T: +41 21 862 70 60

© 2019 par Odile Peyron Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon