Ostéopathie et stress

Mis à jour : 13 sept. 2019

Le STRESS... tout le monde en parle, mais qu'en savons-nous vraiment?


Ce phénomène est très présent dans notre société. Chacun jongle avec les horaires, les temps de transports, l'activité professionnelle, la famille, et à tout cela s'ajoutent les petits tracas de la vie quotidienne…

Le stress est une réaction physiologique naturelle permettant à notre organisme de mobiliser nos ressources face aux changements, qu'ils soient positifs ou négatifs. L'"eustress" ou bon stress est un véritable stimulant permettant de relever des challenges (l'athlète avant une compétition, l'artiste avant de monter sur scène, un entretient d'embauche ...). Il a aussi un rôle vital : face à un danger par exemple, l’organisme doit agir vite ; il déclenche, presque instantanément, une cascade de réponses hormonales et physiologiques lui permettant de s’en sortir. Mais les modifications hormonales qui surviennent en cas de stress ne sont pas destinées à durer longtemps.

Il peut ainsi devenir néfaste pour la santé physique et mentale s’il s’installe dans la durée. Soit parce qu’il "panique" trop souvent, soit parce qu’il perçoit des facteurs stressants de façon quasiment continue.

Les réactions face aux évènements peuvent varier d’un individu à l’autre, selon les personnalités de chacun, l’environnement social, le contexte… ainsi une situation paraissant dramatique à une personne pourra être complètement anodine pour une autre.


La phase d'alarme :

Les différentes phases de stress :

C'est la réaction de survie immédiate dans laquelle l'organisme mobilise ses ressources. Dès que le cerveau perçoit le danger, de façon réflexe, l’hypothalamus et l’hypophyse réagissent. Cette dernière agit à son tour sur les glandes surrénales qui libèrent instantanément de l’adrénaline et de la noradrénaline. L’adrénaline prépare à l’action physique rapide. La noradrénaline stimule les cinq sens, la concentration et la mémoire.


La phase de résistance :


Elle correspond à l’ensemble des réponses biologiques permettant à l’individu de résister dans le temps. Certaines structures du cerveau (hypophyse et hypothalamus) fabriquent des hormones stimulant les glandes surrénales. Cela entraîne la libération des glucocorticoïdes, comme le cortisol, qui :

  • stimule la fabrication de glucose, donnant l’énergie à l’organisme pour se défendre,

  • freine la digestion et la croissance des os,

  • bloque une nouvelle libération des hormones stimulant les glandes surrénales, évitant par un rétro-contrôle que la machine ne s’emballe.


La phase d'épuisement :


Cette phase voit l'incapacité de l'individu à faire face au stress. À force de sollicitations, les systèmes neuro-hormonaux peuvent se dérégler. Le rétrocontrôle de la phase de résistance ne s’opère plus et les symptômes apparaissent : installation de la fatigue, épuisement des réserves, baisse des défenses immunitaires qui rend l’organisme plus vulnérable (apparition de maladies infectieuses ou inflammatoires - nous sommes plus sujets aux rhumes, grippes,

bronchites en période de stress intense), tensions musculaires, troubles digestifs ou troubles du sommeil.


Les symptômes du "mauvais" stress :

Pourquoi aller voir son ostéopathe ?

Lorsque le rétro-contrôle ne s'opère plus, l'équilibre du système neuro-végétatif se déplace et les systèmes digestif, cardio-respiratoire et musculo-squelettiques subissent : palpitations, transpiration inhabituelle, sensation de bouche sèche, tension musculaire qui touche l’ensemble des muscles, oppression thoracique, sensations de malaise et de vertige. Ce sont ses symptômes-là qui motivent généralement le patient à consulter son ostéopathe.

Chaque personne a sa zone de vulnérabilité qui s’exprime en période de stress.


Le traitement ostéopathique face au stress :

Que va faire l'ostéopathe ?

Le travail de l’ostéopathe consiste à réguler de façon naturelle le système neurovégétatif du patient en le rééquilibrant.

Suite à un diagnostic précis, le praticien peut travailler sur trois axes différents lors de son traitement ostéopathique :

  • L’ostéopathie crânienne : l’ostéopathe applique ses techniques dans le but de stimuler les fonctions parasympathiques qui coordonnent l’état de calme et d’apaisement.

  • L’ostéopathie viscérale : il s’agira ici d’agir sur les conséquences directes du stress provoquant des maux et troubles digestifs

  • L’ostéopathie structurelle : le thérapeute traitera les tensions et douleurs musculaires ainsi que les possibles blocages articulaires (en particulier ceux de la cage thoracique).

  • le traitement réflexe : il s'agit s'un traitement qui rééquilibre le système neuro-végétatif à travers la stimulation du derme.

Les techniques appliquées sont adaptées au profil du patient, pour soulager les symptômes liés au stress. Toutefois, l'ostéopathe n'est pas en mesure d'éliminer les agents stresseurs. Il ne pourra que vous encourager à suivre certains conseils pour apprendre à mieux y faire face!


24 vues

LE CABINET

Rue du Four 16

1303 Penthaz

NOS HORAIRES

fermé le lundi

mar - vend : 

voir la grille horaire

NOUS CONTACTER

odile.peyron@bluewin.ch

T: +41 21 862 70 60

© 2019 par Odile Peyron Ostéopathe. Créé avec Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon